Et alors ?

Premier jour de reprise du scoot avec des batteries qui ont été rechargées une à une. Depuis le constat d’un manque de tenue de charge et l’explication trouvée sur le montage en série des batteries, j’ai chargé celles-ci, non pas avec le chargeur d’origine qui recharge simultanément les 4 batteries au plomb, mais avec un chargeur de voiture, en ayant pris soin de démonter la liaison entre les batteries.

Le scoot s’est montré plus endurant qu’auparavant mais j’attends de faire le constat sur plusieurs jours d’utilisation avant de crier victoire. Les températures sont également remontées et il est possible que cela impacte sur la tenue de charge.

A suivre…

Publié dans Tranche de vie | Marqué avec , | Laisser un commentaire

A quoi sert un BMS ? – Green vision

Depuis un moment, mes problèmes de batterie m’empêche de rouler pleinement sans finir poussivement à 15 Km/h en haut de côte… Finalement, renseignements pris, ce serait un problème de branchement des batteries en série !

Mon (ex)concessionnaire m’a dit qu’il avait l’habitude de recharger individuellement les batteries. L’article ci-dessous en dit plus long sur ce phénomène :

A quoi sert un BMS ? – Green vision.

Surveillance de batteries (Le Battery Management System BMS) :

Pour protéger un pack de batterie en série d’une décharge profonde (DOD) ou une charge surtension, qui entraînerait une détérioration prématuré des batteries. Ceci implique qu’il peut y avoir une disparité de tension entre les éléments car vous ne pouvez faire la régulation de tension que sur l’ensemble et non sur chaque élément du pack. Il est donc possible d’avoir des éléments à 3.8V et d’autre à 4,0V tout en ayant bien la moyenne des tensions à 3.9V. Il faut donc surveiller la tension de chacun des éléments.

D’où le BMS qui permet cette protection automatiquement et donc une décharge/charge sans risque du pack Lithium montés en série.

Il s’agit un petit circuit électronique qui contrôle et réguler la tension de chaque élément de 4 à 24 ou plus élément en série



Après plusieurs centaines de cycles charge/décharge sans BMS, les éléments ne sont plus en équilibre pour plusieurs raisons :
– défaut de connexions
– la structure chimique de chaque éléments n’est pas identique à 100%
– …
Sur 4 éléments schématisés ci-dessus, le capacité de l’élément 3 et 4 est différent, pourtant la tension mesuré est à 3,3V pour chaque éléments le pack semble en équilibre pendant l’utilisation, le déséquilibre du pack n’est détectable qu’à la fin de charge ou qu’au moment de décharge profond



La tension de coupure en fin de charge du chargeur est de 16V

Ex : Le 3ème élément dépasse la limite de tension max autorisé pour ce type de batterie (à savoir 4,2V)
– destruction irréversible sur cet élément



La tension de coupure de décharge du contrôleur est de 11V
Ex : La 4ème élément dépasse la limite de tension minimale autorisée pour ce type de batterie (à savoir 2,5V)
– destruction irréversible sur cet élément



La destruction irréversible répétitive implique la destruction définitive de l’élément
Ex : Le 3ème et 4ème élément restent définitivement à 0V






Avec BMS, la durée de vie des batteries peut dépasser 8 ans soit la même que du scooter 3000 à 5000 cycles de charge/décharge en cours de réel tests

l’option BMS coûte 300€ TTC supplémentaire à l’achat, il est possible de rouler sans BMS, mais il faut vérifier et régler manuellement l’équilibrage du pack tous les 50 cycles ou dès qu’une anomalie sur l’autonomie est détectée.

Publié dans Infos | Marqué avec , , | Laisser un commentaire

T’aurais pas 100 Watts ?!

J’en suis à 8500 bornes et déjà les batteries montrent des signes de faiblesse. OK, on m’avait prévenu, en hiver, ça tient moins longtemps mais là, c’est louche. J’appelle mon concessionnaire… Je galère à l’avoir au bout du fil : un appel -> répondeur, deuxième appel -> répondeur, troisième… bon j’vous la joue courte : pas moyen de l’avoir au bout du fil. Finalement, je finis par l’avoir à force d’acharnement et il m’annonce 2 trucs qui vont me laisser sur le… euh, les fesses.

Primo : il a déposé le bilan ! Lui et le distributeur de la marque en France ! Râââââ, ça s’annonce pas bon pour ma trogne. Deuzio : il connait le problème et la garantie constructeur ne s’applique pas à ce stade ! En effet, d’après lui, il faut que le problème survienne dans la première année ou à concurrence de 10.000 km parcourus. Remarque au passage, ils se mouillent pas trop les gus. Faire plus de 10.000 bornes en scoot électrique avec 50 km d’autonomie, c’est une gageure. A raison de 50 km/jour, faut aller taffer tous les jours en scoot sans jamais prendre un autre véhicule, genre 42 semaines de 5 jours ! Bref…

La soluce : les batteries sont montées en série. Il faut pratiquer une rotation des engins pour que s’assurer qu’il n’y en ait pas une qui tire au flan. Dixit le concessionnaire… euh pardon, ex-concessionnaire, c’est une habitude qu’il avait pris sur les scoot qu’il avait en loc’. Cool ! Il aurait pu le dire au passage. Bon, OK, faut pas l’annoncer après sa phrase : «Ah mais le scoot-élec, c’est du bronze niveau entretien… Y a que dalle à faire ! », qui disait le gars. L’avait juste oublié de préciser qu’il fallait se farcir la rotation des batteries tous les 8000 km. Une paille !

Allez, j’y colle.

Publié dans Tranche de vie | Marqué avec , | Laisser un commentaire

Il pneu, il pneu, bergèèèère…

Rââââââ, je trouve pas le temps d’aller chez le concessionnaire ! La tuile, je fais de la voiture… C’est confortable mais ça fait **** !

Publié dans Tranche de vie | Marqué avec | Laisser un commentaire

Les femmes aiment les hommes en auto électrique

Selon une enquête, 53% des femmes (anglaises) estiment que « Les conducteurs de voitures électriques renvoient l’image d’hommes intelligents et responsables« .

Bon, ils ne disent rien des hommes roulant en scooter électrique mais ça doit quand même « emballer » ;o)

Les femmes aiment les hommes en auto électrique | Voiture Electrique.

Publié dans Infos | Marqué avec | Laisser un commentaire

Évolution du prix du carburant

La durée d’amortissement d’un scooter électrique est fortement lié au prix du carburant. Jusqu’ici je m’étais astreint à relever les prix hebdomadairement puis mensuellement mais je confesse que je relâche mes efforts. Cependant, j’ai déniché un graphique qui retrace l’évolution des prix depuis janvier 2007 à juillet 2013.

Graphique

Ces prix sont des moyennes nationales calculées chaque semaine par le gouvernement, site developpement-durable.gouv.fr

On constate que depuis mon acquisition, les prix restent relativement stable. Dans mes scénario d’amortissement, j’avais tablé sur une hausse constante tendant vers 2 € le litre de SP95. Finalement, et ce n’est pas plus mal, nous restons à 1,50€.

Aucun regret en tout cas ! C’est plutôt le plaisir de rouler à l’électrique qui me satisfait. L’argument économique attendra les 7-8 ans pour rentrer dans mes frais.

Source : http://france-inflation.com/

Publié dans Bilan hebdomadaire | Marqué avec , , | Laisser un commentaire

Raplapla

Et oui ! C’était prévisible : la chambre à air n’a pas tenu longtemps. La valve s’est déchirée. Coup de bol, j’avais une pompe avec moi (pas très confiant dans mon plan tout de même). Et j’ai passé mon temps à regonfler le pneu tous les kilomètres. Heureusement que je ne suis pas si loin !

Retour à la case départ. Ça craint ! Il va me falloir retourner à la boutique d’origine pour demander comment faire rentrer une valve de diamètre 10 dans un trou de 8.

Publié dans Tranche de vie | Laisser un commentaire

Réparation du pneu

Je n’ai pas trainé, ça fait plusieurs jours que je vais au boulot en moto ou voiture et j’avoue que le scoot me manque. Je suis allé chez le concessionnaire et paf : 19€50.

Contrairement à ce qui est indiqué sur la roue, le pneu n’est pas tubless. Il faut une chambre à air. Moi qui suis habitué au tubless sur la moto, je crois me retrouver au temps du vélo :o( Au début, je pensais naïvement réparer le pneu mais ce n’est pas possible. Mettre une rustine : pourquoi pas mais sur ce coup-là, je risque pas.

Bref, reste à installer la chambre à air. La roue ne se démonte pas, il faut retirer la partie externe de la jante pour accéder à la chambre à air.

Nouvelle surprise : la valve de la chambre à air de mon concessionnaire a un diamètre de 10 mm et le trou de la jante… 8 ! J’appelle le revendeur : « il faut forcer un peu pour que ça rentre » : OK, pourquoi pas. Même pas peur.

Après plusieurs minutes qui m’ont fait monter le rouge aux joues et des muscles tétanisés, je renonce : c’est impossible ! La valve malgré un entourage caoutchouc ne se laisse pas faire. Étonnant… LA GALÈRE !!! Retour à la case départ.

Le lendemain, je cherche la référence sur le net pour trouver une chambre à air avec la bonne valve… Après avoir écumé toute la toile : bredouille. A croire que cette référence n’existe pas. Scooter chinois ? Serait-ce le revers de la médaille ? Je trouve bien des valves courbes (qui ne passeront pas dans la jante), des valves centrées dans l’axe du pneu (pas possible, y a un moteur à cet endroit là),… Tant pis, je passe chez mon vendeur moto. Peut-être aura-t-il une solution ?!

Pas mieux. La seule solution : une valve centrée. Je me dis que ça pourrait faire l’affaire dans le pire des cas. Je remonte le pneu et le met sous pression : ça semble tenir les 2 bar et demi recommandés.

Publié dans Tranche de vie | Laisser un commentaire

Le coup de la panne

Zut… Damned, en prenant le scoot pour aller au boulot, je m’aperçois que le pneu arrière est à plat :  pas cool. Aussitôt, les paroles du concessionnaire me reviennent en mémoire : « SURTOUT NE PAS ROULER AVEC LE PNEU ARRIÉRE A PLAT ! ». En effet, celui-ci contient dans la jante le moteur et si celle-ci se déforme, il faut tout changer. Autant dire que la facture serait salée si j’insiste. Heureusement que ça ne m’est pas arrivé au boulot.

Râââââââ, tant pis, je prends la moto.

Publié dans Tranche de vie | Marqué avec | Laisser un commentaire

Comment transformer un vélo en deux-roues électrique

Une firme britannique a eu l’idée de donner un coup de boost aux amateurs de vélos classiques. A défaut de punch pour pédaler, son kit électrique se fera discrètement une place à l’arrière d’une bicyclette. Ce qui permettra de parcourir une distance de 25km avec une vitesse optimale de

25km/h.

Rubbee, c’est son nom, vient se fixer à la selle de n’importe quel type de vélo en l’espace de quelques secondes. Compact et facile à installer, ce moteur électrique comporte une roue en caoutchouc qui, en se frottant avec la roue arrière, la fera tourner. Le contrôle se fait par une manette de gaz. Doté d’une puissance de 800W, il est muni d’une poignée pour faciliter son transport. Pensé pour ceux qui utilisent le vélo comme moyen de déplacement au quotidien,  ce kit se veut une solution pratique pour économiser l’énergie. Accusant un poids de 6.5kg, il comprend une batterie de 20.000 mAh, rechargeable pendant environ deux heures.

Actuellement, Rubbee est au stade de projet en quête de fonds sur Kickstarter. Le concept tente de récolter 63 000 dollars pour être finalement produit.

Source : Comment transformer un vélo en deux-roues électrique.

Publié dans Nouveaux modèles | Marqué avec | Laisser un commentaire